Les méthodes de séchage des mains

Les méthodes de séchage des mains

Les mains jouent un rôle très important dans la contamination croisée et représentent l'un des plus grands facteurs de risques dans la propagation des pathogènes. Historiquement, l'idée des pratiques d'hygiène des mains a toujours été associée au lavage. Cependant, l'importance des gels antimicrobiens et du séchage est de plus en plus reconnue dans ce processus. Il est désormais également reconnu que les éléments clés de l'hygiène des mains sont les avantages intégrés du lavage, du rinçage et du séchage, ainsi que la prévention d'une recontamination ultérieure.
Bien se sécher les mains après les avoir lavées est une étape essentielle des bonnes pratiques d'hygiène des mains, tout particulièrement car le risque de contamination croisée est bien plus élevé avec des mains mouillées qu'avec des mains sèches. Une étude a démontré que les mains mouillées peuvent propager jusqu'à 1000 fois plus de bactéries que les mains sèches, tout particulièrement si les mains n'ont pas été bien lavées. Avant de décider de la méthode idéale de séchage des mains et d'investir dans des distributeurs d'essuie-mains papier ou des sèche-mains, les entreprises doivent comparer différents types de dispositifs afin de comprendre lequel correspond le plus à leurs exigences.
Les points listés ci-dessous soulignent les mérites relatifs des différentes méthodes de séchage des mains :

Papier

Élimination des bactéries/de l'humidité : le papier est l'une des méthodes de séchage les plus efficaces, tout particulièrement pour éliminer les micro-organismes du bout des doigts.

Potentiel de recontamination : les essuie-mains papier sont laissés sans protection dans les installations sanitaires et certainement contaminés.

Contamination de l'atmosphère : lorsqu'ils sont mal éliminés, les essuie-mains papier peuvent présenter un risque de recontamination de la pièce.

Considérations environnementales : les essuie-mains papier s'avèrent plus polluants que les sèche-mains. Cela peut dépendre de la région et du type de papier, car l'essuie-main peut ne pas être recyclable.

Textile (lin/coton)

Élimination des bactéries/de l'humidité : le textile est considéré comme l'une des méthodes de séchage les plus efficaces pour réduire l'humidité et éliminer les micro-organismes. Selon des recherches portant sur la réduction de la contamination des mains, l'usage d'essuie-mains en lin ou en coton permet de réduire l'humidité de 96% en 10 secondes et de 99% en 15 secondes.

Potentiel de recontamination : lorsqu'il est correctement utilisé, le textile ne représente qu'un faible potentiel de recontamination.

Contamination de l'atmosphère : il est peu probable qu'il contamine le lieu d'utilisation.

Considérations environnementales : les essuie-mains textiles sont considérés comme moins dommageables pour l'environnement que les essuie-mains papier.

Sèche-mains à air chaud

Élimination des bactéries/de l'humidité : il offre des résultats contradictoires et s'avère moins efficace que le papier, le textile et l'air pulsé. Des recherches ont prouvé que le nombre de micro-organismes augmente après le séchage.

Potentiel de recontamination : les sèche-mains doivent être nettoyés et entretenus régulièrement. Des études ont ainsi révélé des taux microbiens élevés dans les poussières/débris internes.

Contamination de l'atmosphère : les sèche-mains ne conviennent pas aux secteurs alimentaires, sanitaires et autres milieux hospitaliers. Les études soulignent un risque élevé de contamination du milieu et de l'atmosphère.

Considérations environnementales : les sèche-mains ont moins d'impact sur l'environnement que les essuie-mains papier.

Air pulsé

Élimination des bactéries/de l'humidité : des études suggèrent que l'air pulsé est aussi efficace pour éliminer l'humidité que les essuie-mains papier et les sèche-mains à air chaud.

Potentiel de recontamination : certains appareils peuvent concentrer l'humidité dans leurs bases internes. Ils ont ainsi les niveaux de contamination les plus élevés par rapport aux autres méthodes de séchage des mains.

Contamination de l'atmosphère : le risque de contamination du milieu peut être 60 fois supérieur à celui des sèche-mains et 1300 fois supérieur à celui des essuie-main papier.

Considérations environnementales : ce système a moins d'impact sur l'environnement que les essuie-mains papier.

Les méthodes de séchage de mains choisies dépendront des priorités du propriétaire des toilettes. Si celui-ci priorise la lutte contre le risque de contamination croisée, l'élimination de l'humidité et des micro-organismes ainsi que l'optimisation de la conformité, alors un système basé sur les serviettes est probablement la meilleure solution pour mettre en place une bonne hygiène des mains dans l'entreprise.
La meilleure méthode de séchage sélectionnée doit être la plus appréciée par les employés, la moins énergivore, la plus efficace pour éliminer l'humidité et les micro-organismes des mains, et la plus rapide. Aucune méthode de séchage ne répond à elle seule à toutes ces exigences, mais elles devraient cependant être toutes gérées et entretenues correctement.